FFDSB/ janvier 16, 2021/ Actualités, En page d'accueil, Nationale/ 0 comments

Le don de sang est bien souvent associé au don de sang dit « total », où l’on prélève le sang tel qu’il circule dans les veines, avec l’intégralité de ses composants. Mais une autre manière de donner existe… 

L’aphérèse en quelques mots

Cette technique de prélèvement, qui fait appel à un séparateur de cellules, permet de séparer au cours du don les composants sanguins. On peut ainsi collecter une partie de ces composants, et restituer immédiatement les autres au donneur. 

Le prélèvement diffère du traditionnel don de sang total, pour lequel on prélève 450 à 480 ml :

  • don de plasma : la plasmaphérèse soustrait au maximum 750 ml au volume sanguin total circulant (adapté selon le poids du donneur)
  • don de plaquettes : l’aphérèse plaquettaire permet de prélever en pratique un concentré de plaquettes et une poche de plasma, sans dépasser 650 mL du volume sanguin total circulant. 

Pour garantir la santé du donneur, des règles précisent les délais minimums entre chaque don, le nombre de dons maximum par an et par sexe, le niveau d’hémoglobine minimum requis (indicateur d’anémie).

Quel que soit le type de don, le dispositif utilisé est stérile et à usage unique. Le sang ne circule qu’au sein du dispositif médical et n’entre pas en contact avec les éléments du séparateur

L’appareil utilisé

L’appareil d’aphérèse est un automate de prélèvement très sophistiqué qui comporte de nombreux éléments de sécurité très perfectionnés. Il permet notamment :

  • La séparation physique des éléments du sang au cours du prélèvement
  • Le recueil des composants que l’on souhaite prélever
  • La surveillance du débit sanguin
  • La surveillance des pressions dans le circuit de prélèvement

Les dons d’aphérèse simple

On recueille un seul composant durant le don. Il peut ainsi s’agir de : 

  • Plasma : de 600  à 750 mL de plasma (301 283 aphérèses plasmatiques ont été prélevées en France en 2020)
  • Plaquettes : ce type de don est exceptionnel. Les dons d’aphérèse plaquettaire permettent également le prélèvement d’une poche de plasma.
  • Granulocytes : ce type de don est devenu rare (une soixantaine de prélèvements en 2020)
  • Globules rouges : deux concentrés de globules rouges (cette technique n’est pas utilisée en France)

Le don d’aphérèse combinée

Plusieurs composants peuvent être prélevés simultanément, mais dans des poches séparées. Ce peut être :

  • Plaquettes-plasma : prélèvement d’un concentré de plaquettes (150 mL) et d’une poche de plasma (500 mL). La France compte 96 217 prélèvements en 2020.
  • Plaquettes-globules rouges : prélèvement d’un concentré de plaquettes et d’un concentré de globules rouges. La France compte 4000 prélèvements en 2020.
  • Globules rouges-plasma : prélèvement d’un concentré de globules rouges et une poche de plasma (ce type de don n’est pas d’actualité en France)

 

Share this Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.