ffdsb/ janvier 26, 2020/ Actualités, En page d'accueil, Nationale/ 0 comments

 « 119 pays sur 195 ne disposent pas de suffisamment d’unités de sang pour répondre aux besoins des patients ».

C’est ce que suggère une étude (disponible ici en anglais) menée par des chercheurs de l’Université de Washington.

La grande majorité de ces pays se trouve en Afrique centrale, orientale et subsaharienne. Les nécessités en transfusions sanguines y variaient d’une région à l’autre. Toutefois, une constante se détache en Afrique occidentale, orientale, centrale, ainsi qu’au sud du Sahara. Selon les chercheurs, plus de 10% des besoins sanguins y sont liés à des carences nutritionnelles (notamment le fer). Autre apprentissage de l’étude concernant les transfusions sanguines :

« Dans les pays à revenu élevé, elles soignent principalement des blessures et des maladies cardiovasculaires. ».

Share this Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.