ffdsb/ janvier 20, 2020/ Actualités, Nationale/ 0 comments

Une équipe de recherche américaine a trouvé des particules ossifiées dans la circulation sanguine périphérique. Ces particules pourraient favoriser la calcification des artères, et donc l’athérosclérose qui augmente le risque d’AVC et d’infarctus.

Les maladies cardiovasculaires représentent la deuxième cause de décès en France et la première chez les femmes. Or la calcification des artères est l’un des facteurs qui accroissent le risque de mortalité et de maladie cardiovasculaire. Ce phénomène a lieu lorsque des cristaux de phosphate de calcium s’accumulent dans la paroi des vaisseaux sanguins. La calcification peut aussi bien concerner des vaisseaux situés au niveau de la moelle osseuse que des vaisseaux en dehors des os.

Pour cette recherche réalisée à l’université du Texas, des vaisseaux sanguins d’une moelle osseuse humaine ont été observés au microscope électronique. Les chercheurs ont distingué deux types de vaisseaux calcifiés : certains étaient en « transition » et d’autres « ossifiés ».

Ensuite, les chercheurs ont observé au microscope des particules ossifiées dans échantillons de sang Il s’agissait d’échantillons sanguins d’adultes en bonne santé, jeunes ou plus âgés, ainsi que des échantillons provenant de rats. La plupart des particules mesuraient moins de 15 µm de diamètre. Beaucoup d’autres étaient plus grosses et risquaient de boucher de petits vaisseaux.

Des vaisseaux sanguins de la moelle osseuse se transformeraient progressivement en os lors du vieillissement. L‘ossification des vaisseaux de la moelle osseuse produirait des particules ossifiées qui auraient ensuite accès à la circulation sanguine. Cette découverte pourrait aider les médecins à mieux détecter et traiter des problèmes cardiovasculaires. En effet, les particules ossifiées présentes dans le sang pourraient servir de marqueurs de la calcification des vaisseaux.

Share this Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.